• Imprimer

JESUS EST VENU POUR TOUS

Matthieu 1

On dit souvent que Jésus est venu surtout pour les pauvres. C’est surtout vrai dans l'évangile selon Luc, où Jésus naît au cours du déplacement de Joseph et de Marie à Bethléem et où ils profitent de la chaleur des animaux dans l'étable.

Alors que selon l'évangile de Matthieu, Jésus naît, semble-t-il, chez ses parents, à Bethléem, où ils reçoivent la visite des mages. Il ne faudrait pas en conclure que Jésus n'est venu que pour les pauvres, et que si l'on est riche, on est exclu du royaume. Ce n’est pas tant l’argent qui compte que la manière de l’utiliser.

Or, Jésus est un modèle d’attention aux autres, à tous les autres. Matthieu en parle dès le début de son évangile ; en faisant la généalogie de Jésus. Une généalogie très spéciale.

A quoi servent les généalogies dans la Bible ? Leur but est de prouver l’appartenance d’un individu à une famille, un clan ou un peuple. Là, il s’agit du peuple hébreu, le peuple choisi par Dieu. C'est une question d'identité, cela prouve que la personne a des ancêtres, qu’elle n’est pas tombée du ciel.

Alors pourquoi Matthieu et Luc établissent-ils une généalogie de Jésus, puisqu'il est justement, en quelque sorte, tombé du ciel ? N'aurait-il pas été préférable de ne rien dire à ce sujet ?

Elle a pour but de renforcer les liens de Jésus avec son peuple. Matthieu insiste beaucoup là-dessus. Et puis, elle renforce les liens de Jésus avec l'humanité.

Alors que, traditionnellement, on ne trouve pas de femme dans les généalogies bibliques, dans celle-ci, elles sont citées. Leur présence est donc importante. En fait, le message principal de cette généalogie découle de la présence de femmes.
Et ces femmes sont toutes particulières :

  • Thamar est la belle-fille de Juda. Juda n'est pas le disciple de Jésus, mais le fils de Jacob. C'est de ce Juda, que Thamar a un enfant. Mais, c’est un inceste et la loi interdit d’avoir un enfant avec son beau-père.
  • Rahab est la prostituée de Jéricho qui recueille les espions israélites. Elle est cananéenne. Elle ne croit pas en Dieu. Mariée plus tard à Salmon, elle donne naissance à Boaz qui est donc le fils d'une prostituée étrangère.
  • Ruth est aussi une étrangère. Elle est veuve. Elle vient en Israël. C’est elle, qui pour survivre, ramasse les épis oubliés par les moissonneurs. Elle est invitée par Boaz pour partager le casse-croûte des ouvriers agricoles. Elle épouse Boaz dont elle a un fils : Obed, le grand-père de David. Elle est le type de l'étranger qui s'intègre. Mais en Israël, l'étranger, même intégré, reste un étranger.
  • La femme d'Urie est appelée ainsi, alors que l'on connaît son nom : Bath-Schéba ou Bethsabée. L'appeler la femme d'Urie, fait ressortir le problème qui la concerne : Elle couche avec David qui a fait assassiner son mari. Elle épouse David et enfante Salomon. Jésus a donc comme ancêtres des assassins.
  • Marie enfin. Enceinte avant le mariage, par la vertu du Saint-Esprit, dit le texte. Mais pour la société c'est une faute grave. Joseph a d'ailleurs voulu rompre avec elle. A cause de cette histoire, Jésus a peut-être été accusé d’être illégitime.

Quel est le sens de cette généalogie ?

On ne peut pas vraiment dire que Jésus est de bonne famille ; et pour un homme public, c'est plutôt compliqué.
Il tire son identité de personnes très différentes : il est fils de rois, fils d’Abraham, mais aussi de prostituées, d'assassins et d'étrangers.
En fait, il est comme tout le monde, car parmi nos ancêtres il y a forcément, à un moment ou un autre, des gens pas très honnêtes.

C'est dire que Jésus ne rejette personne. Il assume toute l’humanité.

Et pourtant cette généalogie est fausse. Car, d'après les évangiles, Jésus n'est pas fils de Joseph, mais du Saint Esprit. Alors, pourquoi cette liste d'ancêtres dont certains ne sont justement pas très honnêtes ?
Pourquoi, dans le même chapitre, dresser une généalogie humaine de Jésus et dire qu'il vient d'ailleurs ?

Pour montrer que l’humanité de Jésus n'est pas subie, mais voulue par lui.

Maintenant, imaginez que vous ayez à vous intégrer dans la société, comment vous y prendriez-vous ?
La meilleure méthode serait celle de Jésus, c'est-à-dire en vous mêlant au peuple, aux gens de la rue. On n’est jamais si bien caché qu’au milieu de la foule elle-même. Surtout si l'on est comme les autres!

Le début de l'évangile selon Matthieu certifie que Jésus est comme tout le monde. Mais pourquoi est-ce si important de reconnaître que Jésus ressemble aux hommes de son temps ?

Pour deux raisons :

  • Premièrement : pour bien faire ressortir le fait que la naissance de Jésus comme un enfant repose sur la volonté de Dieu de venir parmi les hommes. Et si Dieu vient nous rendre visite, c'est parce qu'il nous aime.
  • Deuxièmement : Avoir la foi, c'est faire confiance sans raison. Imaginez que Jésus vienne sur terre en descendant sur le parvis du temple de Jérusalem, porté par des anges, comme le diable le lui propose dans un autre passage de la Bible. Si Jésus obéit, il oblige les gens à croire en lui, et ce n'est plus la foi.

En venant nous rendre visite, Jésus exprime ce qui, notamment caractérise Noël : l'absence de barrières, l'accueil de la différence et l'amour du prochain.

Que cet esprit de Noël habite nos fêtes, nos repas et nos partages.

 

Cette prédication a été illustrée par les enfants du Club biblique lors de la fête de Noël 2016. Regardez les photos...