Prédications

Toutes ces prédications ont été données lors des cultes de la paroisse réformée de Chabeuil - Châteaudouble.

Un Carême au désert– Prédication préparée pour le dimanche 15 mars 2020

Marc 1, 12-15 - Osée 2,16-18

Chabeuil, le 16 mars 2020

Chers frères et sœurs,

Ce Carême 2020 prend un tour inattendu. La lutte qui s’est engagée contre un ennemi invisible et redoutable, la prise de distance et l’isolement auquel nous sommes contraints ne sont pas sans rappeler l’épreuve du désert que Jésus a traversé, et qui s’impose à nous aujourd’hui.

Une épreuve qui nous incite à vivre une fraternité à distance, celle qui nous dicte de prendre soin de notre prochain… de loin. Avoir le souci de nos proches, c’est aujourd’hui éviter tout ce qui pourrait être un risque pour eux. Prendre garde de ne pas faire tomber les plus petits, les plus faibles, les plus fragiles. Notre Église protestante a traversé bien des siècles de désert et d’isolement. Nos ancêtres huguenots peuvent en témoigner.

Il nous faut donc, dans la foi et la confiance, accepter ces quelques semaines d’un « retour au désert », d’une pratique plus individuelle, plus intérieure, ou plus familiale. Heureusement, la radio, le téléphone, les mails et internet nous offrent aujourd’hui d’autres moyens de rester en contact et en communion. N’oublions pas non plus l’Esprit qui soude notre communauté et intercède pour nous.

Restons donc en contact, prenons des nouvelles les uns des autres. Nous posterons régulièrement des informations et des prières sur notre site internet www.erfchabeuil.org, et nous tâcherons de prendre nous aussi de vos nouvelles. Les visites téléphoniques prennent le relais. De votre côté, n’hésitez pas à nous contacter aux numéros habituels, si vous avez besoin de soutien, ou tout simplement de parler.

Enfin, n’oubliez-pas les ressources (Radio, internet) comme par exemple :

* France Culture, culte le dimanche à 8h30: http://www.franceculture.fr/emissions/service-protestant/

* France Culture, conférence de Carême le dimanche à 16h: http://www.franceculture.fr/emissions/careme-protestant/

* France 2, émission religieuse Présence Protestante le dimanche à 10h: http://www.france.tv/france-2/presence-protestante/

* Radio RCF Drôme-Ardèche : FM 101.5

* vos éphémérides et almanachs quotidiens, et votre Bible qui, même ouverte au hasard, peut être source d’inspiration.

Vous trouverez à la suite la prédication qui avait été préparée pour ce dimanche 15 mars. Nous vous proposons à la fin une prière du pasteur Sören Lenz, Secrétaire exécutif à la Conférence des Églises européennes, et partagée sur toute notre Région Centre-Alpes-Rhône.

Que notre foi nous soutienne, et nous inspire des actes responsables pour traverser ces semaines difficiles. En pensée et en prière avec vous tous,

Pasteure Laurence Guitton  -  Le Conseil Presbytéral

Lire la suite...

VIVRE D'UN APPEL

Jérémie 1, 4-8 - 1 Corinthiens 7, 17-24

Châteaudouble, le 11 août 2019

Chers frères et sœurs,

Vivre d’un appel, c’était le thème de notre Synode national d’il y a deux ans, en mai 2018 à Lezay quelque part entre Niort et Poitiers. Un thème qui, même s’il a été le fil rouge du travail de ce Synode, était passé inaperçu car il tombait sur une de ces années où chaque Synode régional est libre de choisir son thème. Il n’avait donc pas fait l’objet d’un débat dans les paroisses. Et pourtant, combien ce thème de l’appel, de la vocation est central dans notre théologie protestante !

Pendant des siècles, l’usage le plus répandu du mot « vocation » faisait référence à la vocation religieuse.

Lire la prédication

PASSER EN MODE "PAUSE"

Marc 1, 29 à 39

Châteaudouble, le 14 juillet 2019

Chers frères et sœurs, 

Jésus poursuit sa route, prêchant, appelant hommes et femmes à sa suite, guérissant et libérant ceux qu’on lui amenait, à l’intérieur des maisons (comme ici pour la belle-mère de Pierre), ou sur la place publique. La foule se presse, la ville entière est à la porte. A croire que tout le monde souffre de quelque chose, que cette parole qui guérit, qui libère est attendue par le plus grand nombre.

La journée fut longue, Jésus a été sollicité de toute part jusque tard dans la soirée. Une bonne nuit de repos et de sommeil sera sûrement réparatrice.

Lire la prédication

DISCIPLES... ET SCOUTS, TOUJOURS !

Luc 10, 1 à 11

Chabeuil, le 7 juillet 2019

Chers amis,

Jusqu’ici les disciples avaient cheminé docilement à la suite du Christ, profitant de son enseignement. Mais tout à coup, changement de programme. Désormais c’est devant lui qu’il les envoie, deux par deux. « Allez, par les chemins, criez mon Évangile », nous venons de le chanter.
Les disciples ne sont plus douze, mais soixante-douze : preuve que le message du Christ fait des émules. soixante-douze, comme les soixante-douze anciens établis par Moïse à la tête du peuple d’Israël. Mais surtout soixante-douze comme les soixante-douze Nations qui, à l’époque de Jésus, étaient censées représenter l’ensemble de l’humanité. C’est urgent ! Le Royaume s’est approché et doit désormais être annoncé à tout le monde, aux juifs comme aux païens.

Sauf que le moins qu’on puisse dire, c’est que cette campagne d’évangélisation n’a pas l’air aisée. On est plutôt en mode kamikaze. « Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups ». C’est vraiment pas rassurant !

Lire la prédication

TOUS PRÊTRES À LA MANIÈRE DE MELKISEDEQ ?

Genèse 14, 17 à 20 - Hébreux 4,14 - 5,10

Châteaudouble, le 23 juin 2019

Chers frères et sœurs,

Parmi les textes de ce dimanche, j’avais retenu dans l’Ancien Testament cette évocation du prêtre Melkisedeq au livre de la Genèse. Mais le nom de ce prêtre reste énigmatique. Il ne réapparaît que dans le Psaume 110, pour ensuite disparaître de l’Ancien Testament pour ne refaire surface… que dans cet épître aux Hébreux, écrit plusieurs dizaines d’années après la mort de Jésus vraisemblablement par un disciple de l’apôtre Paul. Étrange, ce Melkisedeq dont on parle si peu, et que tout le monde connaît ?

Lire la prédication

LA TRINITÉ

Jean 16, 12 à 15

Chabeuil, le 16 juin 2019

Chers amis,

On raconte que Saint Augustin, Évêque d'Hippone, en Afrique du Nord, au 4ème siècle, se promenait un jour au bord de la mer, absorbé par une profonde réflexion : il cherchait à comprendre le mystère de la Sainte-Trinité….
Il aperçoit tout à coup un jeune enfant fort occupé, allant et venant sans cesse du rivage à la mer : cet enfant avait creusé dans le sable un petit bassin et allait chercher de l'eau avec un coquillage pour la verser dans son trou. Le manège de cet enfant intrigue l’Évêque qui lui demande :

- Que fais-tu là ?
- Je veux mettre toute l'eau de la mer dans mon trou.
- Mais, mon petit, ce n'est pas possible ! répond Augustin. La mer est si grande, et ton bassin est si petit !
- C'est vrai, dit l'enfant. Mais j'aurai pourtant mis toute l'eau de la mer dans mon trou avant que vous n'ayez compris le mystère de la Sainte-Trinité !

Lire la prédication

PENTECÔTE : UNE FÊTE PROTESTANTE ?

Actes 2, 1 à 11 - Genèse 11, 1 à 9

Culte de Pentecôte, Châteaudouble le 9 juin 2019

Chers frères et sœurs

Pentecôte était d’abord une fête juive. Elle est devenue une fête chrétienne. Catholiques, protestants et orthodoxes célèbrent ce jour qui fait mémoire du don de l’Esprit-Saint et de la naissance de l’Église. Mais que pouvons-nous entendre de neuf dans ce récit de Pentecôte entendu maintes et maintes fois ? Déconcertés ou perplexes, nous nous demandons, comme les spectateurs de l’époque, « qu’est-ce que cela veut dire ? »

Je vous propose ce matin de revisiter ce récit, et de nous attarder sur les mots, pour voir s’ils ne recèlent pas un autre sens. Comme souvent, ces manifestations surnaturelles et quasi-miraculeuses captent notre attention, au point de masquer ce vers quoi elles font signe symboliquement.

Lire la prédication

JE T'AIME GRAND COMME ÇA !

Jean 14, 15 à 18 - Éphésiens 3, 14 à 21

Culte Plaine, Portes-les-Valence le 2 juin 2019

Chers amis,

Depuis sa prison, Paul aurait envoyé cette lettre à l’Église d’Éphèse. Mais on en est pas sûr. Le nom d’Éphèse dans l'entête de la lettre n'est pas présent dans toutes les copies de manuscrits retrouvées, et les biblistes y voit plutôt une lettre circulaire, une sorte de "lettre de nouvelles" que Paul aurait adressée à toutes les communautés chrétiennes dispersées. L'urgence n'est plus pour lui de répondre aux questions existentielles ou d'arbitrer les querelles internes des différentes Églises. Il attend son procès et sa comparution devant l'Empereur romain dans un cachot à Rome. Âgé, fatigué, souffrant, il ne sait pas si c'est la maladie ou sa condamnation à mort qui va mettre un terme à sa mission apostolique. Aussi cette lettre aux Éphésiens, comme quelques autres, résonne plus comme un testament théologique, une sorte de catéchisme qui récapitulerait ce qu'il a enseigné et proclamé durant son ministère, et qui donnerait une postérité à son témoignage.

Lire la prédication

QU'EST-CE QUI EMPÊCHE QUE JE SOIS BAPTISÉ ?

Actes 8, 26 à 40

Châteaudouble, le 26 mai 2019

Chers frères et sœurs,

Nous nous souvenons tous de cette instruction du Christ de baptiser toutes les Nations au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Nous la rappelons à chaque baptême.
Pourtant, les récits de baptême ne sont pas nombreux dans le nouveau testament. Il n’y a même pas véritablement de baptême d’enfant. Tout juste nous est-il raconté qu’en certaines occasions, c’est toute une maisonnée qui recevait ce sacrement, soit vraisemblablement aussi les femmes, les enfants et les serviteurs du maître des lieux. Mais ce n’est qu’une supposition.

Et ce récit du baptême de l’eunuque éthiopien est un récit de baptême plutôt méconnu. C’est pourtant celui qui a retenu votre attention, JL. et O., parmi ceux que je vous avais proposé. Et c’est pourquoi nous avons choisi de vous le partager aujourd'hui.

Lire la prédication

ESPRIT D'OUVERTURE(S)

Jean 10, 1 à 10 - Matthieu 7, 13 à 14

Châteaudouble, le 12 mai 2019

Chers frères et sœurs,

« Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée ! » Vous connaissez sûrement cet adage plein de bon sens, presque une lapalissade ! Oui, une porte, c'est avant tout un panneau de bois, de verre ou de métal qui s'ouvre et qui se ferme. Elle autorise ou interdit le passage, l'entrée comme la sortie d'un lieu clos. Parfois munie d'une serrure, elle assure la protection de ses occupants, protection contre la rigueur du climat, les hôtes indésirables…. Sauf si, sortis par la porte, ceux-ci reviennent par la fenêtre comme les brigands évoqués dans ce texte.

Voici donc l'image que nous nous faisons au 21e siècle d'une porte, et donc celle qui nous vient sûrement à l'esprit lorsque Jésus nous dit dans ce passage de l’évangile de Jean  : Je suis la Porte…

La porte de quoi ?  Celle qui s'ouvre sur le bonheur ? La liberté ? Le salut ? Le Royaume ? La porte du Ciel ? Sûrement tout cela à la fois, mais quel est le rôle de Jésus en tant que porte ? Peut-on s'imaginer un Jésus qui s'ouvre et qui se ferme ? Qui choisit qui peut entrer ou sortir ? Qui décide qui peut le rejoindre et le suivre, et qui doit rester sur le seuil du Royaume ? Une barrière dans notre vie dont nous devrions chercher, mériter, quémander la clef ? Devons nous frapper avec l'espoir qu'Il voudra bien nous ouvrir ? Jésus peut-Il nous fermer la porte au nez ?

Lire la prédication