Prédications

Toutes ces prédications ont été données lors des cultes de la paroisse réformée de Chabeuil - Châteaudouble.

RISQUER SA VIE DANS LA CONFIANCE

Matthieu 10, 34 à 42  −  Osée 1, 2  -  2, 3  −   1 Corinthiens 7, 10 à 16

Ce chapitre 10 de Matthieu est tout entier consacré aux disciples et aux directives que Jésus leur donne avant de  les envoyer en mission.

Le chapitre commence par la liste des 12. Puis viennent les conseils que Jésus leur adresse concernant :

  1. La mission qu'ils doivent accomplir.
  2. Les lieux où ils doivent se rendre.
  3. Le dénuement qu'ils doivent accepter.
  4. La prudence qu'il leur faut développer. C’est ici que l’on trouve les mots : (v. 16).Je vous envoie comme des moutons au milieu des loups. Soyez donc avisés comme les serpents et purs comme les colombes
  5. Jésus parle aussi des persécutions qu'ils auront à subir.
  6. Et de la confiance qu'ils peuvent avoir en Dieu, malgré l'opposition qu'ils ne manqueront pas de rencontrer.

Lire la suite...

QUE FAIRE DE MES BIENS ?

Luc 12, 13 à 21  −   Genèse 26, 12 à 25   −   1 Corinthiens 6, 7  à  9a

Le chapitre 12 de l'évangile selon Luc commence en évoquant la foule de milliers de personnes qui s'assemble autour de Jésus.  Au point qu'on s'écrasait, dit le verset 1.

C'est de cette foule que quelqu'un crie à Jésus : Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage (v. 13).

Il est intéressant que Luc relate cet événement, car il est porteur de plusieurs enseignements :

Que se cache-t-il derrière cette demande et cette volonté de faire de Jésus un juriste qui procède aux ouvertures de testaments ?

Lire la suite...

A PROPOS DE PRIERE

Luc 11, 1 à 13

Les lectures proposées pour aujourd’hui, étaient centrées sur la prière.
Celle de l’évangile selon Luc, sur laquelle nous allons revenir maintenant, est de celles qui demandent un petit effort : écouter une version du "Notre Père" assez courte, qui, entre autres, ne nous fait plus dire "notre", mais simplement "père"…

Ecouter "autrement" des paroles trop connues nous permet de leur redécouvrir des horizons nouveaux. Pour moi, cela a été l’occasion de me dire : "et si cela représentait bien plus qu’une prière ?

Ah ! C’est une prière, bien sûr ! "LA" prière par excellence, que deux évangiles sur quatre nous ont conservée : "apprends-nous à prier", dit Luc ; "vous donc, priez ainsi", transmet Matthieu, qui ajoute : "dans le secret, chambre verrouillée"…

UNE prière, LA prière, mais bien plus que cela : un style de vie qui nous est proposé, un chemin à suivre, qui ne dit jamais "je" mais toujours "nous", et qui, pour cela, tient de la confession de foi (et pas n’importe laquelle : celle de Jésus lui-même !
Enfin ce "nous" tient aussi de la prière d’intercession.

Lire la suite...

RIEN N'ARRÊTE LE ROYAUME DE DIEU

Luc 9, 51 à 62  −  Galates 5, 13 à 18  −  1 Rois 19, 15 à 21

Elie reçoit l'ordre d'aller oindre Elisée, comme prophète à sa place. Ce qui sous-entend qu’il ne sera bientôt plus prophète. Que s’est-il passé ? On se souvient que l'instant d'avant, Elie était à Horeb et demandait la mort ; c'est-à-dire l'immobilité. Pourtant il s’est dépensé sans compter pour faire triompher la cause du Dieu des pères contre le dieu Baal. Il a même fait descendre le feu du ciel sur le mont Carmel. Mais il n’a pas réussi à ramener le peuple d’Israël au Dieu d’Abraham.  A Horeb, Dieu vient de lui faire comprendre qu’il n’était pas dans le feu, le tremblement de terre et le vent violent, mais dans un souffle subtil qui, il est vrai, n’est pas vraiment dans le tempérament d’Elie. Alors, découragé, le prophète demande la mort.

Lire la suite...

JEREMIE L’INCOMPRIS

Jérémie 7, 1 à 12 - Jérémie 2,14 à 19 - Matthieu 5, 8 à 12

Il vous est certainement déjà arrivé de vous trouver dans la situation suivante :

A la fin d’un spectacle très couru par la foule, en chemin vers la sortie, vous vous rendez compte que vous avez oublié votre sac dans la salle. Vous faites alors demi-tour et vous vous heurtez à ceux qui se dirigent vers la sortie. Pardon, pardon, pardon, dites-vous en jouant des coudes. Eux ne s’intéressent pas du tout à vous. Ils discutent sur le spectacle qu’ils viennent de voir. Et vous, vous êtes gêné et honteux de votre étourderie qui vous oblige à déranger tant de personnes.

Lire la suite...

LE BAPTEME, MANIFESTATION DE L'AMOUR DE DIEU

Tite 3, 3 à 7  −  Marc 16, 15. 16  

Devenir héritiers de la vie éternelle. La lettre à Tite, au chapitre 3 et au verset 7, utilise cette expression bien connue dans les milieux religieux. Il faut dire que la recherche de la vie éternelle est sans conteste le souci le plus important de la vie religieuse. Au point que l'obtenir est exprimé par le mot "sauver". Religieusement parlant, être sauvé, c'est parvenir à l'immortalité, et non seulement sortir d'une situation tout humaine difficile.

Cet objectif étant défini, les hommes religieux ont essayé de découvrir, ou d'inventer les moyens d'être sauvé, c’est-à-dire d’obtenir la vie éternelle.

Lire la suite...

VAINCRE NOS PEURS

Luc 2, 41 à 52 − 1 Sam 1, 20 à 28 1 Jean 3, 1. 2, 21 à 24

Luc est le seul évangéliste à rapporter cet épisode de la vie de Jésus. Et de toute la jeunesse de Jésus, c'est le seul témoignage que nous ayons.

Quel est le sens de ce récit ? Pourquoi Luc raconte-t-il cette visite de Joseph, Marie et Jésus à Jérusalem ?

Est-ce pour montrer la fidélité de Joseph et Marie au temple ? Le verset 41 révèle, en effet, que Joseph et Marie allaient chaque année à Jérusalem pour la Pâque.

Lire la suite...

TU NE PRENDRAS PAS LE NOM DE DIEU EN VAIN

 Exode 20, 7  −  Ezéchiel 13, 2-7   −   Matthieu 7, 15-23

Tu n'invoqueras pas le nom du Seigneur, ton Dieu, pour tromper. Ou : Tu ne prononceras pas à tort le nom du Seigneur ton Dieu.

C'est le 3ème commandement.

Littéralement, on peut traduire par : Tu n'élèveras pas le nom du Seigneur, ton Dieu, pour une chose vaine (ou fausse). Qu'est-ce que ça veut dire ? Ne pas jurer en employant le nom de Dieu ? C'est ce que mes parents m'ont appris. Cela faisait partie de l'interdiction de dire des "gros mots".  Ce n'est pas tout à fait ce que dit le commandement ; puisque, d'après le texte, je peux avoir le droit d'employer le nom de Dieu pour attester quelque chose de vrai. Le commandement me demande de ne pas lier le nom de Dieu au mensonge.

Lire la suite...

LE BAPTEME DE LA DIVERSITE

Actes 2, 1 à 11  −  1 Corinthiens 12, 3 à 13  −  Jean 20, 19-23

Ils sont venus de partout pour participer à la Pentecôte à Jérusalem ; à une époque où la Pentecôte chrétienne n'existe pas encore. Elle va naître ce jour-là.

Il s'agit de la Pentecôte juive ; c'est-à-dire l'anniversaire de la proclamation de la loi sur le Mont Sinaï, cinquante jours après la sortie d'Egypte, ou encore, cinquante jours après Pâques. C'est à cause de ce délai de cinquante jours, que cette fête porte ce nom. Pentecôte veut dire cinquantaine, en grec.

Des Juifs dispersés venaient à cette occasion à Jérusalem. C'est ainsi que la ville se trouve remplie d'une foule bigarrée, parlant des langues étranges et pratiquant des coutumes bizarres. Pourtant ils sont tous juifs, et c'est pourquoi ils sont là.

Lire la suite...

DONNER GLOIRE A DIEU

Jean 17, 20 à 26   −  Josué 7, 1. 10a. 11 à 12. 19 à 23   −  Actes 7, 55 à 60

Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, dit Jésus à Dieu, en parlant des disciples.

Les protestants sont toujours un peu embarrassés avec la gloire. En mettant l'impact sur la grâce annoncée dans l'Evangile  — par opposition aux mérites — ils se sont attachés aux dons et aux œuvres de Dieu au détriment de celles des hommes. Ce qui supprime, en théorie, toute possibilité à l'être humain de se glorifier.

Je pense, personnellement, que cette façon d'interpréter l'Evangile est juste. De nombreux textes vont dans ce sens. Notamment Ephésiens 2, 8-9 où il est écrit : C'est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est pas par les œuvres afin que personne ne se glorifie.

Mais il y a un certain nombre de textes qui parlent de gloire. Quelle place donner à la gloire dans l'Evangile ?

Lire la suite...