• Imprimer

Ascension 2021

Ascension 2021Il nous arrive de comprendre certaines réalités du monde à l’aune de ce que nous voyons, de ce que nous vivons.

Si nous regardons une vidéo de violence, à Valence ou Avignon, nous avons tendance à croire que toutes relations sont menacées par les violences !
Si nous vivons un combat contre la maladie, toute vie n’est-elle que souffrance ?
Si nous vivons une vie « sans histoire », pensons-nous que toute vie devrait être un long fleuve tranquille ?

L’Evangile nous témoigne de bien des parcours de vie, différents, complexes, en constant mouvement et souvent menacés de rétrécissement.
L’ouverture à la vie, au changement devient toujours possible. Chaque parcours de vie peut accueillir des surprises, des recommencements, des rétablissements.

Si l’Evangile de Luc évoque l’ascension de Jésus, (Luc 24, 51), ce n’est pas pour que les chrétiens fuient le monde, bien au contraire.
C’est pour leur laisser toute la place. Ils sont appelés à  devenir témoins, pour incarner au cœur du monde des changements de vie possible, pour encourager, soutenir, bénir tout ce qui peut rendre les relations plus vivantes, plus fraternelles, plus solidaires.

Dans cette ouverture du champ des possibles, nous ne serons pas seuls.

L’Esprit saint nous est promis pour dire inlassablement le prix de chaque vie humaine, chaque être vivant. L’Esprit saint continue d’ensemencer le monde des vivants pour faire éclore de nouvelles possibilités de sens, de diaconie, d’amour, de poésie, de chants, de vies.

Si Jésus prend de la hauteur, ne serait-ce pas pour nous inviter à prendre davantage de hauteur par rapport aux réalités que nous vivons, réalités qui nous enferment, qui réduisent notre compréhension de la vie ?

L’Evangile semble toujours dire que nous avons encore un travail de lecture, de vision, de compréhension du monde des vivants et des humains à réaliser, à reprendre. Il est toujours des réalités qui nous échappent, dans un monde que nous croyons fini, dont nous pensons en avoir fait le tour.

Encore aujourd’hui, les vérités d’hier se trouvent déconstruites, dans bien des domaines.
Je vous en propose un exemple avec cette momie égyptienne, conservée en Pologne, depuis le 19ème siècle. Les chercheurs ont toujours cru qu’il s’agissait du corps qu’un prêtre, mort autour du 1er siècle avant Jésus-Christ, et il y a quinze jours, avec les systèmes de radiographie moderne, il s’avère que c’est une femme enceinte…

Si la réalité, la présence de Dieu nous échappe, puisque Jésus part vers Dieu, il en va de même pour les réalités mondaines. Notre monde n’est pas fini. Il est toujours des situations, des existences qui peuvent laisser éclore de l’inattendu, de la nouveauté.

En prenant de la hauteur, Jésus nous appelle à voir nos vies et le monde toujours plus grand que ce que nous en connaissons, que ce qu’il semble être.
Il nous reste encore des réalités invisibles à approcher, à dévoiler, à accueillir.

Et c’est à nous d’être témoins de cette Bonne Nouvelle !

Pasteur Roland Laipe (Eglise protestante unie)

 

Prions :

Seigneur Jésus Christ,
Pardonne-moi pour ces jours dans lesquels tu sembles si bien élevé au Ciel,
Si dérobé à ma vue, et éloigné de ma vie,
Disparu dans le mystère du Père quand moi je me sens sourd et atterré, abandonné à moi-même avec mon poids terrestre et mes fragilités
Pris dans ce tourbillon du monde, ce monde qui a proclamé depuis longtemps ton absence.

Mon être voudrait ressentir ta présence et ton souffle vivant respirer en moi,
Mais je ne sens que le souffle essoufflé de ma propre existence.

Ces jours là , Seigneur , je me crois abandonné, orphelin ,oublié…

Et voilà que dans ma prière inquiète j’entends ta voix prier en moi
Par le doux murmure de ton Esprit :
«  je suis avec toi tous les jours ,jusqu’à la fin du monde »

Pardonne moi Seigneur, pardonne mes abattements et replis sur moi même,
En oubliant cette promesse de ta présence fidèle à mes côtés,
Toi qui es monté auprès du Père pour être présent à nous tous les jours de notre vie.

Que le souffle de ton Esprit, qui n’est qu’une autre présence de Toi,
Me donne de regarder le ciel infini au dessus de moi avec une confiance qui vient des profondeurs de mon être,
Et qui monte, quel que soit le poids de mes jours,
Dans une mystérieuse ascension vers Toi,
Pour retrouver le souffle et l’élan de vivre que Toi seul peut me donner !

Amen