Réfléchir pour demain...

Nombreuses sont les voix en ces temps de confinement qui s'élèvent pour appeler à un demain qui ne soit pas comme avant...

Et nous, que souhaitons-nous pour l'avenir ? Quel avenir pour notre Eglise, notre paroisse ?

Par l'intermédiaire des textes présentés sur cette page, ouvrons nos esprits et imaginons comment continuer à annoncer l'Evangile !

Viendra ensuite le temps de l'échange et du jaillissement des idées, puis celui de l'établissement des actions pratiques à inclure dans notre projet de vie paroissial pour être au plus proche de chacun et faire vivre notre Eglise.

Bonne lecture...

L'Eglise Unie veut un revenu universel de base

Par Gérald Machabert - Réveil novembre 2020

Le 22 septembre dernier, l’Église unie du Canada a appelé à une mobilisation symbolique pour la mise en place d’un revenu universel de base.

Le 22 septembre, à 12 h 30 (heure locale), des gens d’un bout à l’autre du Canada ont allumé une bougie pour exprimer leur appui à l’instauration d’un programme de revenu universel de base, une mesure qui éradiquerait l’insécurité financière persistante au Canada.
Cette initiative avait été lancée par l’Église unie du Canada sous le slogan : « Allumons la flamme de la sécurité financière pour toute la population canadienne. » Quelques consignes étaient également partagées afin de faire rayonner cette campagne : « allumez une chandelle, photographiez-la et affichez la photo sur les médias sociaux (#revenudebaseuniversel) ou envoyez-la aux diffuseurs d’actualités dans votre région… »

Lire la suite...

Avant et après

Par Corinne Gendreau - Réveil septembre 2020

Chaque jour qui passe transforme imperceptiblement un individu. Jamais exactement le même hier et aujourd'hui, car les expériences vécues (rencontres, apprentissages...) font évoluer son être.
L'expérience du confinement a mis un coup d'accélérateur à l'évolution des relations, des pratiques, et même des frontières de l'Eglise.
Subitement, peut-être parce que le vide est propice à la réflexion, un esprit créateur a soufflé dans les Eglises locales et au-delà.

Expériences multiples

Les expériences se sont multipliées pour garder le lien et annoncer la Parole qui nous tient debout et qui était attendue par beaucoup pendant ces temps incertains.
Il est apparu que techniques anciennes et nouvelles se sont conjuguées pour offrir ici et là des temps d'échange, de prière, des célébrations, des réunions... L'Eglise privée de ses locaux et de ses rendez-vous habituels est devenue une ruche géante ouverte sur le monde ; car oui oh surprise, les frontières de la communauté visible ont été déplacées.

Lire la suite...

Un sabbat forcé pour une humanité frénétique

Par le pasteur Clément Blanc - 19 avril 2020

S’il y a bien une chose que cette période de confinement met en valeur, c’est celle-ci : nous faisons tous partie d’une très grosse machine qui n’aime pas être arrêtée, ni même ralentie.
Ralentir, voire s’arrêter est devenu un luxe que de moins en moins de personnes peuvent s’offrir. Alors, quelles conséquences ?

Lisez l'article paru sur le site point-théo.com

Déconfinement

Par le pasteur David Veldhuizen - 10 mai 2020

Un début de dé-confinement est proche !

Cette perspective, que nous pensions accueillir avec soulagement et joie, se révèle pour beaucoup source d’une plus grande angoisse. En effet, le confinement était relativement simple à comprendre et à appliquer. Désormais, chacune et chacun se retrouve devant des décisions importantes, engageant notre responsabilité, alors que, bien sûr, nous devons les prendre sans connaître ni maîtriser de nombreux paramètres. Peut-être cela nous permet-il de « goûter » la situation dans laquelle de nombreux décideurs se trouvent souvent…

Nos théologies protestantes en particulier articulent liberté et responsabilité. Dieu nous a voulu libres. Il intervient pour nous délivrer de nos aliénations. Cet extraordinaire cadeau s’accompagne en revanche d’une responsabilité envers ce et celles et ceux qui nous sont confiés. Nous voilà donc devant des choix, en êtres et en communautés responsables.

Si bien sûr nous sommes pressés de nous retrouver, entre membres d’une même famille, entre amis et voisins, entre membres d’une même église, nous avons à cœur de mettre fin à cette impatience légitime. Mais le confinement n’aura pas été vécu par tous de la même façon. Tous en ont souffert, mais à des degrés divers.
Il ne s’agira surtout pas de se lancer dans une compétition victimaire, mais d’être particulièrement à l’écoute. En effet, certains d’entre nous sont devenus plus vulnérables, certaines situations de précarité se sont aggravées ou ont vu le jour.
En interne, il nous faudra éviter d’être trop intrusif face à une détresse supposée ; mais il nous faudra aussi vaincre une pudeur compréhensible pour demander de l’aide quand elle est nécessaire.

Mais le plus grand défi, et ce sont des frères et sœurs catholiques qui nous alertent avec pertinence, le plus grand défi sera notre ouverture aux nouvelles détresses de nos prochains, ceux qui sont juste à côté de nous mais pas « dans le club ». Car plusieurs auteurs engagés discernent les signes d’un basculement de grande ampleur.
Les églises ne seront évidemment pas les seules à essayer d’accompagner les plus fragiles. Mais si elles savent prendre leur part dans la réponse à cette crise, elles rendront un témoignage crédible de leur amour, de leur espérance, de leur foi.

Notre foi se traduit déjà par une solidarité forte. La Fédération de l’Entraide Protestante partage les initiatives des uns et des autres. Cette même fédération a commencé à diffuser « La Boussole », un journal électronique (mais facile à imprimer) de soutien spirituel dans cette période où nous avons besoin de garder des repères fiables !

Eléments de réflexion sur ce qui nous arrive

Par le pasteur David Veldhuizen - 14 avril 2020

Penser l’après.

Depuis l’allocution présidentielle, un horizon s’ouvre le 11 mai, même si nous ignorons à l’heure actuelle quand les cultes et les autres activités paroissiales pourront reprendre. On peut même prévoir raisonnablement que d’autres confinements seront nécessaires dans les prochains mois. Autant dire que nous avons encore au moins quatre semaines pour « vivre » dans ce temps si particulier.

Beaucoup de voix s’élèvent pour que nous en profitions pour dresser un bilan du fonctionnement de notre monde, ou plus modestement, de nos façons de penser (qui influent quand même sur les systèmes !), puis de souhaiter, de demander, d’œuvrer (voire de « se battre ») pour que la sortie de crise soit fondatrice de sociétés plus respectueuses de l’humain et de la Création.

En effet, quel drame si nous retournons à une quête effrénée d’une croissance des profits aux dépens des ressources naturelles et humaines !

Comment construire un « mieux-vivre » dans la justice, la solidarité, la sobriété ?

Lire la suite...

Plaidoyer de la Fédération protestante de France

Courrier adressé à Monsieur le Président de la République par le pasteur François Claveyroly, président de la Fédération protestante de France le 21/04/2020.